Célébrer la Robert Burns Night

Image result for robert burns

Aujourd’hui en Ecosse, comme tous les ans, on célèbre l’anniversaire de Robert Burns, poète écossais, né le 25 janvier 1769. Il a écrit plein de poèmes en vieil écossais qui plaisent beaucoup par ici, mais soyons honnête, à moins d’être écossais sois même, ils sont parfois un peu difficiles à comprendre.

Par exemple, voici les premiers vers de « Address to a Haggis » (Robert Burns aimait beaucoup le haggis. Oui oui, je parle bien du plat national, la fameuse panse de brebis farcie aux tripes et autres choses très ragoutantes, il lui a écrit un poème, que dis-je, une ode!) :

Fair fa’ your honest, sonsie face, 
Great chieftain o the puddin’-race!
Aboon them a’ ye tak your place,
Painch, tripe, or thairm:
Weel are ye worthy o’ a grace
As lang’s my arm.

Le 25 février est donc l’occasion en Ecosse de lire des poèmes, de manger du haggis, neeps and tatties au diner (on en trouve du vegan très bon un peu partout ici, pour mon plus grand bonheur 🙂 les tripes et autres joyeusetés, très peu pour moi), et surtout, de finir la soirée en chantant « Auld Lang Syne » .

Auld Lang Syne est un poème écrit par Robert Burns qu’il a mis en chanson. Elle est à la base chantée dans les pays anglophones, la tradition étant de la chanter à minuit le 31 décembre pour dire au revoir à l’année passée et célébrer celle qui arrive. Elle a ensuite été traduite et adaptée un peu partout dans le monde, et elle est souvent chantée aux cérémonies de remise des diplômes. En France, on la connait sous le nom de « Ce n’est qu’un au revoir » (qui est une adaptation plus qu’une traduction). Voici une version de l’originale:

Alors pourquoi ne pas vous aussi lire des poèmes en famille, aujourd’hui? Chez nous, on aime beaucoup le recueil de poèmes anglais de Julia Donaldson (certains sont d’elle, mais pas tous), « Poems to Perform » .

Image result

Et pour les poèmes français, on plonge régulièrement dans ce recueil de poèmes, « Un petit bouquet de poèmes » , rassemblés par Jacques Charpentreau.

Et vous, qu’est-ce que vous lisez quand vous voulez rimer?

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s